103

BACSAC - CHANTEPLEURE

plus d'info

Design : Godefroy de Virieu

Ancêtre médiéval de nos arrosoirs, les jardiniers s’en servaient à l’époque pour aller chercher l’eau de pluie qu’ils avaient récolté. Il se remplit « en chantant » lorsqu’on l’immerge dans l’eau. Avec un doigt, on obstrue l’ouverture supérieure pour retenir l’eau. On soulève le pouce, l’eau « pleure » par sa pomme d’arrosage. Pour un arrosage poétique, délicat et raisonné !

Retour